Fabrice naît à Abidjan le 18 Janvier 1972 à Marcory. Cinq mois après sa naissance, son père décède dans un accident de la circulation. Lorsqu’il a 2 ans, sa mère se remarie et Fabrice grandit dans une famille recomposée, modeste mais aimante au quartier « Chiens Méchants » de la RAN de la commune du Plateau. Sa mère lui inculque très tôt des valeurs de rigueur et de persévérance dans le travail mais aussi de fortes valeurs chrétiennes.

 « Depuis tout jeune, j’ai toujours été soucieux de ne pas être un poids pour ma mère, et lorsqu’elle a dû assumer notre famille seule, mon désir d’indépendance et de réussite s’est fait encore plus pressant. »

Au plateau, avec ses parents, frères et ses cousins, ils vivent à 17 dans la même maison. Fabrice apprend très tôt à s’affirmer au sein de son petit monde et à développer le sens de la communauté.

Il aimait beaucoup lire et dévorait les romans de Paul-Loup Sulitzer, particulièrement inspiré par les héros décrits dans ses livres. Il rêvait d’être comme ces « héros qui arrivent à se reconstruire et conquérir le monde à partir de rien » comme dans Cash de P-L Sulitzer.

La religion occupe également une place centrale dans son éducation. Enfant de cœur à l’Eglise Saint Paul, puis à la cathédrale Saint Paul du plateau renforce son empathie, son sens du don de soi et de l’amour du prochain.

A l’école, il était éveillé, curieux, plutôt turbulent mais très participatif et respectueux. Même s’il n’était pas le meilleur, il faisait partie des dix premiers. Après l’école primaire de la RAN au Plateau, et le collège notre dame d’Afrique de Bietry, il obtient son baccalauréat série b au lycée technique d’Abidjan.

Il rejoint ensuite l’Institut National Supérieur de l’Enseignement Technique (INSET) de Yamoussoukro, et intègre l’ESCAE, Ecole Supérieure de Commerce et d’Administration des Entreprises. Fabrice est un pur produit de l’école ivoirienne et de la politique d’excellence de Houphouët Boigny.

Aujourd’hui, Fabrice est marié à Laurence, qui partage sa vie depuis plus de 20 ans. Ils sont tous deux parents de 3 enfants.

« C’est auprès de ma famille que je me ressource, c’est en elle que je trouve ma détermination et mon envie de d’aller toujours plus loin. »

Époux et père de famille comblé, ce sont des valeurs simples comme la bonté, la gentillesse, la foi dans le travail et la persévérance que Fabrice veut laisser en héritage à ses enfants et aux jeunes ; des valeurs qui l’ont toujours guidé dans la réalisation de ses objectifs et dans sa vie d’entrepreneur.